Espace Ophtalmologistes

2010 SNOF Enquête Cnam

LES OPHTALMOLOGISTES DE FRANCE  communiquent :

LA CONSULTATION D’OPHTALMOLOGIE N’EST PAS facilement STANDARDISABLE

L'assurance-maladie vient de lancer une enquête sur  consultation de ville auprès d'un large panel de médecins libéraux tirés au sort. Après la classification des actes médicaux techniques, en vigueur depuis 2005 pour des actes comme la cataracte, par exemple, la classification des actes médicaux  cliniques est destinée à rendre plus explicites les différents contenus de la consultation  telle qu’elle est pratiquée en médecine libérale.

L'assemblée générale du 20 novembre 2010 du Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) a donné consigne à ses adhérents de ne pas répondre à l'enquête de la Caisse nationale d'assurance-maladie concernant l'activité médicale.

  • Le SNOF considère que ce questionnaire n’est adapté qu’aux médecins généralistes, ce qui expliquerait, sans l’excuser pour autant, que les spécialités n’aient pas été consultées
  • Le SNOF estime que cette enquête est tout à fait inadaptée aux nouveaux modes de fonctionnement des structures ophtalmologiques dans la mesure où les collaborations avec les orthoptistes se développent
  • Le SNOF n’est pas opposé sur le principe à une telle évaluation. En effet, cette réforme de la nomenclature clinique a été trop longtemps différée, ce qui fait en partie que seules les spécialités à forte composante d'actes techniques voient leurs revenus progresser.

Le SNOF propose que les questionnaires soient  adaptés à chaque spécialité;

Le SNOF souhaite fortement être sollicité  lors de la rédaction du questionnaire sur la pratique de l’ophtalmologie.