Encyclopédie de la vue

  

Tous les professionnels célèbres (IBBO)


IBBO


International Biography and Bibliography of Ophthalmologists and vision scientists

 

IBBO Wayenborgh
IBBO Avril 2001

 

International Biography and Bibliography of Ophthalmologists and Vision Scientists of all  Times a été écrit avec la coopération de Saiichi Mishima, Professor Emeritus of Tokyo University, former Chairman of Tokyo University Clinic of Ophthalmology et de  C. Richard Keeler (Londres).

L'auteur, Jean-Paul Wayenborgh présente, en anglais, l'ensemble des ophtalmologistes et des chercheurs en sciences de la vision qui ont joué un rôle important dans l'histoire de l'ophtalmologie.

Une page spéciale est accessible par le site http://www.history-ophthalmology.com

Le prix des deux tomes est de 165$us, et il faut contacter l'auteur pour les modalités d'expédition.

A noter un humoristique Avant-propos sur les abréviations utilisées dans le livre. L'auteur reproduit la lettre qu'il a reçu du Professeur Arruga qui raconte :

"... Au cours d'un séjour à Londres, j'ai eu le privilège de bénéficier de l'hospitalité de Sir Stewart Duke-Elder, GCVO, GCStJ, MA, LLD, PhD, DSc, DM, FRCP, FRCS, FRCEd, FRS, FACS. Je lui demandais si cette économie de caractères avait un rapport avec le rationnement qu'on observait en Grande Bretagne, une conséquence du souffle de la victoire; il me répondit : "Non, l'habitude a commencé en 1942, quand nous fûmes envahis par l'Armée Américaine"..."

Le texte anglais regroupe, dans le tome 1, les principaux personnages en 480 pages illustrées de dessins et photos noir et blanc. Le premier nom est Abadie Charles (1842-1932) et le dernier de ce premier tome est Kwon Jung-Yoon (1943-)

Le livre évoque ainsi de nombreux médecins ophtalmologistes, comme par exemple le Dr Emile Javal devenu aveugle.

Emile Javal, aveugle, sur un tricycle
Emile Javal, aveugle, sur un tricycle

Le tome deux est paru en avril 2002:

Ibbo 2002 Editions Wayenborgh
Ibbo Avril 2002

Ce volume décrit les célébrités ophtalmologiques, de Marin Cureau de La Chambre à Zuo, Ke-Ming.

On redécouvre la vie de nombreux collègues, comme le français Ernest Motais, qui se plaignait, en 1912, dans la lettre ci-dessous de l'enseignement de l'ophtalmologie qu'il trouvait délaissé...

Motais et l'enseignement de l'ophtalmologie